UFC-Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

Banque et assurances

Chèque de banque

L’auteur de ces lignes a reçu il y a peu de jours dans les bureaux UFC-Que Choisir de Marseille un jeune couple à la recherche de secours. Par le biais d’annonces, ils mettent en vente un véhicule pour 25 000 €. A l’acheteur, ils demandent d’être payés par un  » chèque de banque « … La transaction se fait un samedi soir en fin de journée. Ils remettent le véhicule, ses clefs et ses papiers contre ledit chèque, certains ainsi d’éviter un chèque sans provision. Remis à leur banque, celui-ci est déclaré faux, la voiture est introuvable et notre jeune couple se retrouve escroqué de 25 000 €… Ce genre d’escroquerie se multiplie. Alors, quelle est la sécurité d’un chèque de banque et que faut-il savoir ? Un chèque de banque se différencie d’un chèque classique, celui d’un chéquier personnel, puisqu’il est émis à partir du compte d’une banque, celle de l’acheteur, laquelle, avant de l’émettre s’est assurée de la provision du compte et l’a immédiatement débité, ce qui assure sa validité pendant 1 an et 8 jours. Ce chèque, destiné principalement aux achats de véhicules, d’objets d’art, etc., garantit le paiement. Dans son format, il ressemble à un chèque classique, si ce n’est que l’émetteur est une banque au lieu d’être un particulier ou une société. Mais ce que notre jeune couple ignorait, comme sans doute beaucoup d’entre nous, c’est qu’en 2009, et devant la recrudescence des contrefaçons (les moyens modernes de reproduction aidant), les banques ont conclu un accord entre elles afin que ce chèque dispose de moyens de protection, dans le même esprit que les billets de banque. Les chèques fournis sont dotés d’un filigrane identique en motif et en taille, quelle que soit la banque émettrice. Ce filigrane est visible par transparence, il couvre une partie importante du chèque ; la mention  » chèque de banque  » est lisible au dos du chèque et est bordée de 2  » semeuses « . Aussi, voilà nos conseils pour éviter les risques d’escroquerie : • Avant de céder votre objet, demandez à l’acheteur les coordonnées de sa banque et appelez son agence en recherchant vous-même le numéro de celle-ci. S’il s’agit d’un réseau d’escrocs, ils peuvent vous donner un numéro où vous aurez un complice au bout du fil. • Si la banque se situe dans votre ville, n’hésitez pas à passer au guichet afin de vous assurer que le compte de votre acheteur est bien approvisionné • Demandez une pièce d’identité à votre acheteur • Soyez attentif au visuel du chèque • Attendez que votre compte soit approvisionné avant de vous séparer de votre bien ; cela veut dire que la transaction doit avoir lieu de jour, en semaine, quand les banques sont ouvertes… Ne jamais remettre votre bien entre le jeudi après-midi et le lundi matin… Jamais les jours fériés • Refusez tout chèque qui ne soit pas exactement du montant de ce que vous vendez, en plus ou en moins, car il peut alors s’agir d’un chèque volé. N’hésitez  pas à raconter cette petite histoire autour de vous, elle peut rendre d’immenses services.

OL – Mars 2019