UFC-Que Choisir de Marseille et des Alpes-Maritimes

Banque et assurances

Crédit à la consommation

Crédit à la consommation

Les règles en matière de publicité pour le crédit « revolving » ont été durcies.

  • Le montant total dû par l’emprunteur à côté du montant emprunté, ce qui donne une vision claire du coût réel du crédit.
  • La formule : « Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. »
  • Si le crédit est assorti d’une assurance, la publicité doit préciser si cette assurance est obligatoire ou facultative et, dans ce dernier cas, combien elle coûtera par mois.

Ce qui est désormais interdit

Dissimuler la nature du produit. Il n’est plus possible de laisser entendre que le crédit constitue une «réserve d’épargne» ou «améliore la situation financière de l’emprunteur».

Donner les informations utiles dans un format à peine lisible, à côté de mentions publicitaires en énormes caractères. Désormais, le TAEG (c’est-à-dire ce que vous coûte vraiment votre emprunt chaque année, assurance comprise), son caractère fixe ou révisable, le montant total de l’emprunt et celui des échéances doivent être écrits dans la taille de caractères la plus grande de tout l’argumentaire commercial, ainsi que la formule de rappel sur la nécessité de rembourser le crédit.